Plan de relance : Aide aux investissements.

Plusieurs dispositifs d'aide aux investissements destinés aux agriculteurs (mais aussi aux CUMA et GIEE) sont disponibles dans le cadre du plan de relance :

- Investissements en agroéquipements spécifiques pour les protéines végétales

- Prime à la conversion des agroéquipements pour la transition agroécologique (réduction d'intrants)

- Financement de matériels et équipements de protection permettant de faire face aux principaux aléas climatiques


Les décisions avec le cahier des charges des aides sont disponibles sur le site de FranceAgriMer. Les téléprocédures ont ouvert le 4 janvier pour déposer les dossiers. Le traitement des dossiers se fera au fil de l'eau (premier arrivé, premier servi) jusqu'au 31/12/2022 ou jusqu'à épuisement des enveloppes. Voici pour chaque dispositif, le lien vers la page dédiée du site FranceAgriMer et quelques informations de base.


Investissements en agroéquipements spécifiques pour les protéines végétales

Lien vers la page dédiée FranceAgriMer.

Les investissements éligibles sont :

- les matériels pour la culture, la récolte des espèces riches en protéines, le séchage des légumineuses fourragères ainsi que le stockage sur l'exploitation.

- les semences permettant l'enrichissement des prairies en légumineuses fourragères.

Des annexes à la décision donnent plus de détails sur les types de matériels éligibles.

Taux d'aide de 40 % majoré de 10 % pour les nouveaux installés et les CUMA


Prime à la conversion des agroéquipements pour la transition agroécologique

Lien vers la page dédiée FranceAgriMer.

Les investissements éligibles sont :

- les équipements permettant de réduire la dérive de pulvérisation des produits phytopharmaceutiques (attention, liste fermée de matériel : marque et modèle, en annexe de la décision)

- les équipements de substitution à l'usage de produits phytopharmaceutiques : broyage, gestion de l'enherbement/travail du sol, dispositifs de traitement divers, prophylaxie, semis direct, guidage, etc. (typologie de matériel plus détaillée en annexe de la décision)

- le matériel pour la qualité de l'air : couverture de fosses ou de fumiers

- matériel d'épandage de fertilisants limitant la consommation d'intrant (typologie en annexe de la décision)

- le matériel de précision : modulation intra-parcellaire et localisation de la fertilisation.

Des annexes à la décision donnent plus de détails sur les types de matériels éligibles.

Taux d'aide de 20 à 40 % majoré de 10 % pour les nouveaux installés et les CUMA


Financement de matériels et équipements de protection permettant de faire face aux principaux aléas climatiques

Lien vers la page dédiée FranceAgriMer.

Il s'agit d'améliorer la résilience individuelle des exploitations face aux aléas climatique (gel, grêle, sécheresse, vent).

Les investissements éligibles sont les matériels de protection contre :

- gel : brûleurs, convecteurs, micro-aspersion, bâches, haie brise vent, etc.

- grêle : filets, radars, etc.

- sécheresse : asperseurs basse pression, régulateurs, dispositifs d'ombrage, goutte à goutte, sondes, systèmes de récupérations d'eau, etc.

- vent pour Outre Mer

Des annexes à la décision donnent plus de détails sur les types de matériels éligibles.

Taux d'aide de 30 % majoré de 10 % pour les nouveaux installés et les CUMA


Attention, pour les matériels d'irrigation, les devis doivent être validés en DDT pour attester que l'investissement permettra des économies d'eau. Pour cela, il faut transmettre en DDT :

- les devis détaillés,

- la localisation des terres irriguées et l'origine de la ressource,

- la justification d'un système de mesure,

- un descriptif des installations d'irrigation actuelles et des modifications apportées par le projet permettant de démontrer l'économie d'eau réalisée.

L'équipe Agri-Sud


350 vues0 commentaire
  • Facebook